Cliquez pour voir

Les as du volant (1958)

En 1958, en pleine inter-saison, Maserati, en proie à des difficultés financières, jette l’éponge. Et Juan Manuel Fangio, à bientôt 47 ans, se retrouve sans volant, laissant la place libre aux anglais aux dents longues : Stirling Moss et Tony Brooks sur Vanwall VW5. Mais cette année est également marquée par les débuts en Formule 1 de Cooper-Climax, pilotées par l’australien Jack Brabham et le britannique Roy Salvadori. Une nouvelle ère commence. Résultats des courses aux couleurs de chaque écurie.

Sources